EST-CE QUE VOS ARBRE SONT PRÊTS POUR L’HIVER?

Il n’est jamais trop tôt pour préparer les arbres sur votre propriété aux rigueurs de l’hiver. Bien que les arbres fassent leur propre transition lorsque les feuilles changent de couleur et tombent dans des conditions plus fraîches, il est important pour leur survie que vous leur donniez un coup de main. Les hivers au Canada peuvent être mornes et intimidants. C’est pourquoi ces conseils aideront vos arbres à résister à la glace, à la neige et aux autres conditions qui accompagnent la saison froide. 

  

Arrosage 

L’été n’est pas la seule période de l’année où les sécheresses sont monnaie courante. Malgré la neige et la glace qui tombent, les hivers peuvent parfois être secs, et les arbres ne peuvent pas compter sur la pluie ou la neige et la fonte des glaces pour s’abreuver. Arrosez vos arbres avec constance tout au long de l’automne, avant que le sol ne gèle. 

  

Les cellules végétales qui absorbent beaucoup d’eau seront plus résistantes aux dommages causés par le froid, l’eau agissant comme un isolant. Un sol bien arrosé prévient également les dommages causés aux racines à l’approche de l’hiver. 

  

Taille 

Avant d’élaguer  ou de procéder à l’émondage de vos arbres, assurez-vous de nettoyer votre environnement en enlevant les branches des semis. Si vous avez des branches ou des arbres morts sur votre propriété, mais qu’ils sont trop gros pour être enlevés, faite affaire avec un arboriculteur certifié. 

  

Une fois que vous avez nettoyé, vous pouvez tailler vos arbres sains en enlevant les branches mortes, malades ou cassées. Ce processus augmente la force de l’arbre, l’aide à mieux résister aux conditions hivernales extrêmes et protège votre propriété. Les fortes chutes de neige ou de glace entraînent la chute des branches mortes si vous ne les avez pas élaguées à l’avance. Ce qui laisse votre terrain en désordre en plus de risquer de causer des dégâts matériels. 

Entretien des arbres en hiver

Enveloppez vos arbres 

Les feuilles sont des couches protectrices pour les arbres, et une fois qu’elles meurent, c’est une bonne alternative d’envelopper l’arbre pour l’aider à lutter contre les brûlures du soleil en hiver. Ce type de brûlure est une blessure courante que les arbres subissent en raison des fluctuations de température en hiver. Lorsque la température augmente, les cellules du tronc sont activées. Lorsque la température baisse, les cellules et les tissus actifs sont tués, ce qui peut laisser des cicatrices sur le tronc et endommager l’écorce. 

  

En automne, enveloppez le tronc et les branches inférieures de n’importe quelle enveloppe commerciale ou d’un tissu de couleur claire. Si vous avez un nouvel arbre, enveloppez-le les premières années jusqu’à ce qu’il développe une écorce suffisamment épaisse pour se protéger.   

  

Paillis  

L’ajout de paillis autour de vos arbres leur permet de retenir l’humidité et de réguler les températures lorsque l’hiver devient sec et frigide.   

 

Fertilisation 

 Comme vos arbres vont perdre des éléments nutritifs vitaux en raison de la baisse des températures, il est judicieux de traiter votre sol avec de l’engrais à l’automne. L’application d’engrais protège vos arbres contre les maladies, la pourriture et les insectes à la recherche d’un repas rapide et facile.   

 

En terminant  

Si vous ne savez pas par où commencer pour vos préparatifs d’hiver, faite appelle à une entreprise spécialisée dans l’entretien des arbres.  

Est-ce nécessaire de faire affaire avec un arboriculteur certifié pour élaguer ses arbres?

La santé des arbres n’a pas toujours été une grande priorité en milieu urbain. Dans le passé, on supposait que les arbres pouvaient facilement être remplacés s’ils devenaient un problème.  

  

Cependant, les temps ont changé. Compte tenu des préoccupations actuelles de la communauté concernant les effets des changements climatiques, l’ancienne solution consistant à faire appel à l’élagueur le moins cher pour abattre un arbre n’est plus considérée comme la meilleure solution.  

  

Les grands arbres ombragés sont très appréciés pour leur capacité à contribuer à diminuer les ilots de chaleurs en ville. Or leur mauvais peut entraîner une dégradation de leur santé, voire même leur mort.  

 

Un arboriste professionnel sera en mesure de voir la situation dans son ensemble et de fournir un plan de gestion qui prolongera la vie de l’arbre tout en assurant la sécurité du public. Cela pourrait impliquer l’enlèvement des branches mortes et en déclin. Voici quelques points importants que votre arboriculteur professionnel prendra en considération avant d’exécuter des travaux d’élagage ou d’emondage.

  

Identification des arbres 

L’interaction de toutes les parties d’un arbre est très complexe et votre arboriste certifié ne commencera pas les travaux d’élagage sans d’abord identifier l’espèce de l’arbre. Il prendra également le temps de bien comprendre ses habitudes de croissance. Chaque espèce d’arbre possède ces propres caractéristiques. 

  Un arboriculteur certifié planifie les travaux d'élagage.

Le milieu environnant 

Lorsqu’il évalue la santé d’un arbre, votre arboriculteur recherche les éventuels changements dans le milieu environnant. Par exemple, un arbre isolé qui a grandi dans un espace dénudé peut mieux supporter les conditions d’exposition qu’un arbre qui faisait auparavant partie d’une forêt. C’est pourquoi la structure interne de l’arbre sera examinée pour trouver des indices sur sa vigueur. La photosynthèse se produit avec la lumière du soleil. Donc toute partie de l’arbre habituellement exposée au soleil devrait de façon générale être en bonne santé.  

  

Zone racinaire 

La zone où se trouve les racines est fragile à toute perturbation. Il est important de ne pas faire de travaux trop près de cet endroit.  

  

Nouvelles possibilités de croissance 

Une bonne gestion des arbres nécessite souvent de supprimer l’envie d’exécuter l’ensemble des travaux en une seule visite. Il sera nécessaire de prendre en considération le développement, la structure et la forme futur de l’arbre afin de promouvoir une saine gestion. Un arboriculteur certifié pourra vous conseiller à savoir s’il est nécessaire d’enlever toute la branche qui cause problème ou seulement une partie. 

  

Guérison de la plaie 

L’état de l’écorce est l’un des facteurs les plus importants qui affectent la santé d’un arbre. Votre professionnel veillera à ce que la méthode d’élagage qui sera utilisé soit respectueuse de celle-ci.   

   

Gestion à long terme 

Bien que faire affaire avec des professionnels coûte parfois plus cher que faire affaire avec des amateurs, vos arbres vous en seront reconnaissants pendant de nombreuses années. C’est sans compter le fait qu’avoir des arbres en parfaites conditions contribueront à faire augmenter la valeur de votre propriété. De plus, il a été démontré que posséder des arbres en bonne santé permet de vendre sa propriété plus rapidement.  

Comment transplanter un arbre. Voici un guide etape par etape.

Il peut arriver un moment où un arbre doit être déplacé à un endroit plus approprié dans votre cour. 

Le déplacement d’un arbre comporte des risques. Toutefois si vous prenez votre temps et suivez les étapes présentées sur cette page, il y a de bien meilleures chances que votre arbre ait une transition en douceur. 

Vous trouverez ci-dessous des informations sur la manière de réussir la transplantation d’un arbre. 

Le meilleur moment pour transplanter des arbres 

Il existe deux bonnes fenêtres de transplantation d’arbres tout au long de l’année : à l’automne après la chute des feuilles et avant le gel du sol. Ou au début du printemps avant le début de la croissance. L’idée est de transplanter un arbre pendant qu’il est en dormance. La plupart des arbres peuvent être transplantés à tout moment pendant ces périodes générales. Voici plus en détails quand il faut transplanter des arbres comme le pin, le chêne, l’érable et les arbres fruitiers. 

Comment transplanter un petit arbre 

Qu’est-ce qu’un petit arbre? Un petit arbre est tout arbre dont le tronc a un diamètre de 2 pouces ou moins. Pour obtenir une bonne lecture du diamètre, enroulez un ruban à mesurer autour du tronc à un mètre du sol. 

On voit des petites pousses de conifères prêtes à être transplantés

Suivez ces étapes pour transplanter un petit arbre : 

Tout d’abord avec les autorités compétentes assurez-vous qu’il ni a pas d’infrastructures sous la terre comme des fils électriques avec lesquels vous pourriez entrer en contact. 

Déterminez la taille de la motte. Pour les petits arbres, la largeur de la motte doit être d’environ 8 à 12 pouces de large pour chaque pouce de diamètre du tronc. Par exemple, un arbre d’un pouce et demi de diamètre a besoin d’une motte de 12 à 18 pouces de large. Mais attendez! Avant de déraciner l’arbre, assurez vous d’avoir bien préparer le terrain en suivant les consignes ici-bas. 

Arrosez le sol. Arrosez 1 ou 2 jours avant la transplantation. Cela rendra le processus beaucoup plus facile. 

Une fois que vous avez choisi le bon endroit pour planter, creusez un trou qui fait 2 ou 3 fois la largeur de la motte de racines et 1 ou 2 pouces plus profond que la hauteur de la motte. Il est important que le nouveau site de plantation soit prêt à être utilisé afin de limiter la durée d’exposition des racines de l’arbre.  

Creuser une tranchée autour des racines de l’arbre. Avec une bêche bien aiguisée, creusez un cercle autour des racines de l’arbre pour créer une motte de racines de la largeur que vous avez calculée précédemment. Creusez un à deux pieds, puis coupez sous les racines pour arrondir la motte. 

Transportez l’arbre. C’est là que vous voudrez vraiment prendre votre temps (et où il serait bon d’avoir une paire de mains supplémentaire.) Garder la motte bien en place est essentiel à la survie de l’arbre. Pour ce faire, coupez un morceau de toile de jute assez grand pour couvrir toute la motte. Ensuite, basculez soigneusement la motte sur un côté et mettez la toile de jute dans le trou. Faites rouler la motte sur la toile de jute, enveloppez-la et fixez-la avec de la ficelle. Sortez l’arbre du trou par le bas, en veillant à ne pas le soulever par le tronc. Ensuite, transportez doucement l’arbre jusqu’au nouveau lieu de plantation. 

Plantez l’arbre. Placez l’arbre dans son nouveau trou, le sommet de la motte se trouvant juste un peu (pas plus d’un pouce ou deux) au-dessus du niveau du sol. Planter les arbres trop profondément est une erreur assez courante. Lorsque l’arbre est en place, coupez et enlevez la toile de jute et la ficelle, puis remplissez le trou avec de la terre provenant du site de plantation initial. 

L’arbre est maintenant en place mais votre travail n’est pas tout à fait terminé ! Arrosez soigneusement l’arbre juste après la transplantation, puis suivez ces étapes pour protéger votre arbre du stress du choc de la transplantation. 

Comment transplanter un grand arbre 

La transplantation d’un grand arbre est assez similaire à la procédure pour un petit arbre. Mais il est préférable de ne pas essayer de s’attaquer à ce projet tout seul. Il est plutôt préférable de faire affaire avec une entreprise spécialisée tel que Emondage Saint-Jean et voici pourquoi : 

Les piques tranchantes qui peuvent couper les racines fines et petites des arbres ne fonctionneront peut-être pas pour les grosses racines. En général, vous avez besoin d’un équipement lourd pour creuser et soulever de gros arbres. 

Les mottes de racines des grands arbres peuvent peser très lourd. Elles sont beaucoup plus difficiles à ramasser et à placer avec précaution dans un nouveau trou. 

L’une des parties les plus importantes du processus de transplantation consiste à garder la motte de l’arbre intacte. C’est beaucoup plus difficile à faire avec les grands arbres, et les racines peuvent facilement s’abîmer dans le mélange.  Pour plus d’informations à ce sujet, consultez cet article parue dans La Presse .

 Les arbres dont le tronc a un diamètre supérieur à 5 cm doivent être transplantés par une entreprise spécialisée en service d’entretien d’arbres. Les arboriculteurs auront les bons outils et l’expérience nécessaire pour transporter votre arbre en toute sécurité du point A au point B. 

Les arbres contribuent a faire augmenter la valeur de votre propriete

Lorsque vous préparez votre maison pour la mettre en vente, vous voulez en avoir pour votre argent. 

Donner un coup de jeune à votre aménagement paysager est un excellent moyen d’y parvenir. En investissant dans celui-ci, vous pouvez augmenter la valeur de votre maison de 10 à 20 %. Le plus souvent, les frais d’aménagement paysager sont entièrement récupérés après la vente de votre maison, et il est même possible de récupérer le double du montant que vous avez dépensé pour l’amélioration de votre aménagement paysager. Bien entendu pour arriver à de tels résultats, il est fortement recommandé de faire affaire à des professionnels afin de maximiser chaque dollars investis.  

Donnez de la valeur à votre cour grâce à l’aménagement paysager. 

Les aménagements paysagers de l’arrière-cour, comme les terrasses ou les piscines ont certainement un facteur wow. Mais la vérité est que vous n’avez pas besoin de dépenser une fortune pour que votre cour attire l’attention d’un acheteur potentiel. 

Certaines études démontrent que des améliorations modestes comme une pelouse entretenue et des plantes et arbres bien entretenus attirent davantage les acheteurs potentiels que les améliorations tape-à-l’œil de l’arrière-cour. Si vous souhaitez ajouter certaines espèces d’arbres et d’arbustes, il est recommandé de porter votre attention sur les variétés qui nécessitent peu d’entretien afin de ne pas effrayer un acheteur potentiel! 

Vous mettez votre maison en vente ? Valorisez d’abord votre jardin. 

Vous savez donc maintenant qu’un jardin bien aménagé peut ajouter des milliers de dollars au prix de vente final de votre maison. Mais vous n’avez pas encore entendu la meilleure partie : ce sont les petites choses qui rapportent le plus. 

Arbres et aménagement paysager qui contribuent à faire augmenter la valeur de la maison

Des idées d’aménagement paysager à valeur ajoutée pour votre cour 

-Ajoutez des arbres ou des arbustes indigènes sur votre propriété. Les plantes indigènes vous permettent d’économiser du temps et de l’argent car elles survivent à tous les éléments météorologiques de votre région. Et elles sont un avantage pour les acheteurs potentiels, car elles nécessitent généralement moins d’entretien que les plantes non indigènes. 

Ensemencer votre pelouse. Concentrez-vous sur les zones qui sont dégarnis. Garder la pelouse bien arrosée et fertilisée et éliminer les mauvaises herbes. 

-Demandez à un arboriculteur professionnel de tailler vos arbres matures. Des études montrent que les arbres bien établis peuvent à eux seuls ajouter 10 % à la valeur d’une propriété. Avec un élagage approprié, vos arbres matures sauront émerveiller n’importe quel acheteur. 

-Incorporez des améliorations simples pour rendre la cour plus accueillante. Votre aménagement paysager est la première chose qu’un acheteur potentiel va voir. Si votre aménagement paysager laisser à désirer, un acheteur potentiel pourrait facilement conclure que votre maison souffre également d’un manque de soin et ne même pas prendre la peine de venir la visiter. Des projets rapides comme l’installation d’une allée en pierre, la plantation de fleurs colorées, le désherbage de votre cour et le paillage des plates-bandes sont autant d’options intéressantes. 

-Si vous disposez de beaucoup de temps avant que votre maison ne soit mise sur le marché, envisagez de planter des arbres qui vous permettront d’économiser de l’énergie. Des arbres placés stratégiquement peuvent contribuer à réduire de 30 % la facture d’énergie, ce qui peut être un argument de vente important pour les acheteurs potentiels.